Nos Trimazos

Liéhon

Orny

C’est avec un cœur réjoui
Que nous venons pour vous chanter
Au nom de la Vierge et de son fils
Vous dire que c’est aujourd’hui mai
Ô Trimazo, c’est le, mai, ô mi-mai
C’est le joli mois de mai
C’est le Trimazo
C’n’est pas pour nous que nous quêtons
C’est pour la Vierge et son Enfant
Au paradis ils vous rendront
Ce que vous donnez joyeusement
Madam’nous vous remercions
De vos bienfaits et de vos dons
Vivez contents, vivez longtemps
Vivez aussi joyeusement, ô Trimazo

Nous venons chanter aujourd’hui
Avec un cœur tout réjoui
Partout où nous avons passé
Nous avons chanté c’mois de mai
À chacun de nous avons redit
Veuillez nous prêter votre appui
Ô Trimazo
C’n’est pas pour nous que nous quêtons
C’est pour la Vierge et son Enfant
Si vous leur donnez maintenant
Ils vous le rendront largement
Madam’ nous vous remercions
De vos bienfaits et de vos dons
Vivez contents, vivez longtemps
Vivez surtout chrétiennement…

 

 

Chérisey

Mécleuves

Nous venons chanter aujourd’hui
Avec un cœur tout réjoui
Madam’ c’est pour demander
S’il vous plaira de nous donner
À Notre Dame de Chérisey
C’est une Vierge de bon appui
Ô Trimazo
Partout où nous avons passé
Nous avons chanté ce mois de mai
Nous avons trouvé des appuis
Pour la Très Saint’Vierge Marie
Madame en vous remerciant
De vos bienfaits, de vos présents
C’n’est pas pour nous ces beaux présents
C’est pour la Vierge et son Enfant…

La Vierge Marie s’en va parmi les champs
Sur son bras l’y porte un très bel enfant
Je suis Notre Dame, Dieu soit au devant
Pourquoi pleurez Mère, pourquoi pleurez tant
Je pleure mon Fils sur ses pauvres gens
Je suis Notre Dame, Dieu soit au devant
Vont à la charrue par pluie et par vent
C’est encore bien pire au Saint Sacrement
Je suis Notre Dame, Dieu soit au devant
Madame en vous remerciant
Ce n’est pas pour nous ce présent
C’est pour la Vierge et son cher fils
Qui nous fait place au paradis ;
Ô Trimazo

Commentaires :

Certains villages ont adopté pour l’air de leur Trimazo le chant de l’ « O filii et Filiae », mais à Liéhon on ne trouve pas ce rythme.Le Trimazo d’Orny est un chant coulant d’une ampleur assez considérable, parcourant toute une octave de notes et amenant un refrain gracieux et agréable. Chérisey ne forme qu’une paroisse avec Orny, aussi l’air est-il identique. Ces trois villages se touchent, aussi rien d’étonnant s’il y a des points de contact par les paroles.
À Mécleuves, nous aurons 1°) un chant et des paroles, une scène toute différente, une phrase musicale toute simple ne gardant que 3 notes : c’est une eau pure qui coule sans heurts sur un lit très ancien, l’air est grave, presque sévère 2°) la scène est charmante, touchante et unique ; le Ô Trimazo n’est chanté qu’une fois.


Thionville

Vannecourt

Nous avons passé parmi ces champs
Nous avons trouvé les blés si grands
Les avoin’s en avenant
Les aubépin’s en fleurissant,
Ô Trimazo
Ce n’est pas pour nous que nous quêtons
C’est pour la Sainte Trinité
Nous la prierons, qu’elle vous rende en Paradis
Encor’ bien mieux, qu’elle vous rende dans les cieux
Madame nous vous remercions
De vos bienfaits et de vos dons
Vivez contents, Vivez longtemps
Aussi joyeusement
C’est le, mai, mois de mai
C’est le joli mois de mai.

C’est aujourd’hui le premier mai
Avril étant venu, étant allé de méchanc’té
Au Trimaiza
Ça le maye, lo joli mayen lo joli Trimaiza
J’ané tu drého les champs
J’an trouvé les blié si grands
Les ahhes, les arvènes, les aubépines fieurées
C’nam por nos que je quétant
C’a po lé bonn Vierge et son afan
Pos’y échté des bès ribans
Triméza a su l’senia
Faites-nous un beau présent
Un œuf de votre jolie (poule)
Un pain de votre farine
Ô Trimazo

Commentaire :

Les paroles de Thionville sont celles de la tradition générale.
Vannecourt est un Trimazo différent des autres : un mélange de dialecte et de français de la vallée de la Petite Seille.
« Le patois est une langue plus verte et plus libre que nos langues modernes. »