Les Seigneurs de Rodemack

Du IXe au XVe siècle

En 880, Louis le Germanique donna à l’Abbaye de Fulda, le territoire de Rodemack. Puis ce fut l’Abbaye d’Echternach qui en devint propriétaire. Les moines en firent bâti le village. Ils firent construire une église romane qui servit de temple aux serfs qui habitaient au pied du rocher et, plus tard aux villageois de BergeS'agit-il de Berg ?, TarviessÉcriture douteuse, Fixem, etc. Un des feudatairesPersonne qui possède un fief de l’Abbaye (Eyzing) choisit l’emplacement du Castellum romain de Rotenbach, voisin de son fief, pour y fonder un Manoir féodal. En 1019, le premier seigneur connu du fief de Rodemack fut :

Fridrich de Rodemacker

Et c’est dans la solennité d’un tournoi présidé à Trèves par Fridrich que nous voyons pour la première fois, arborer les armes de Rodemack.
Plus tard, le plus belliqueux des Seigneurs de l’époque fut

Jean Ier(1326-1359) de Rodemack

En 1333, il ne craignit pas d’attaquer les troupes de l’Évêque de Metz à Saint-Avold, et la bravoure de son fils

Gilles IV(1359-1380)

Lui obtint la main de la fille d’un connétable de France, Jeanne de ChâtillonNon vérifié. Mais la brillante châtelaine délaissa bientôt la seigneurie de Rodemack, au profit de celle de ChassepierreEn Belgique, où elle retrouvait les habitudes, la langue et les fêtes de son pays.
À la suite d’un tournoi malheureux à Reims, Gilles, au printemps 1347, vint investir en représailles celle-ci, d’où les habitants n’osèrent plus sortir. Ils offrirent leurs excuses à Gilles qui resta insensible. Le Roi de France, en vain, sollicita le Sire de Rodemack de se retirer. Les habitants envoyèrent alors, près de Gilles, le Prieur des Dominicains qui surprit le Seigneur de Rodemack nu jusqu’à la ceinture, se flagellant avec ses gentilshommes, en expiation de leurs péchés. Le Dominicain dut s’administrer des coups de fouet, comme toute l’assistance, et c’est tout ce qu’il retira de son ambassade.
Enfin fut conclu un traité entre Gilles et Reims, indépendamment de l’amende honorable que firent les habitants de Reims.
En 1380, son fils

JehanJean II (1380-1415) de Rodemack

Fit également un brillant mariage ; il épousa Mahaut, une cousine du Roi de France.
Son frère Gilles fit construire le redoutable château d’Ornelle (Pépinville), près de Richemont.
Il devint un des principaux chefs militaires du Luxembourg. Son neveu

Jean III(1415-1439) de Rodemack

Hérita d’Ornelle et, après une dispute avec les Messins, très batailleur il ravagea tout le pays ; mais les Messins prirent leur revanche et viennent au milieu de la nuit piller et saccager Rodemack en 1429.