Voie

La Fournirue est bâtie à l’abri des vents dominants et ce qu’on appelle « direction des decumani » (*Celle des cardines comme la Place Sainte-Croix est orientée vers le nord)ce sont des rues dirigées d'est en ouest, leur largeur moyenne est de 5 mètres.

La rue Fournirue devait être au temps gallo-romain une voie importante, à en juger par la découverte de monuments importants. À deux mètres de profondeur dans l’Ilot compris entre les rues Cour de la Ranzière, des Bons Enfants et la Chèvre plusieurs structures de bâtiments romains importants furent découvertes, sur un pavé antique formé de larges dalles. Cette ancienne voie avait été déjà observée dans le haut de la rue.

Fournirue en 1858

En 1858, une stèle, représentant mercure et Rosemerta.
Hercule enfant dans une niche.
Encore Hercule étreignant de la main gauche un serpent.
Une tête d’Appolon trouvée par Boissard et une colonne par Aubry avec une invocation à Jupiter.

À l’angle de la rue Taison un fragment d’autel. Le propriétaire de la maison 18 en Fournirue construite par Boissard fit don au musée d’une tête de Jupiter Ammon trouvée en cette place d’origine alexandrine, dieu égyptien considéré comme un témoignage de piété individuel et non gallo-romain.