— Charlemagne et les Carolingiens –

Charlemagne (742-814, empereur d’Occident), fils de Pépin le Bref et de Berthe au Grand Pied termine la lignée des Mérovingiens ; puis s’établit celle des Carolingiens. Il mit sur pied l’immense empire compris entre la mer du Nord, l’Elbe, les Pyrénées et l’Atlantique. Pour faciliter sa tâche, deux fois par an se réunissait une Assemblée des Grands unissant chaque partie de l’empire.

Il fut sacré Empereur par le Pape Léon III en l’an 800 à Aix-la-Chapelle. Protecteur des arts et des lettres il fonda des écoles et aimait faire classe lui-même aux enfants. Émule de ChrodogangChrodogang fonda l’abbaye de Gorze et de l’un de ses voyages à Rome en 754 rapporta l’autorisation de fonder la liturgie romaine qui eut un réel succès, Charlemagne l’adopta, le grand réformateur du chant d’Église, il fonda également à Metz une école de chant qu’on dit être célèbre. Lui-même aimait chanter au lutrin de l’église Saint-Étienne, vêtu d’une splendide chape, conservée au musée de laCathédrale. Et cependant Charlemagne résidait peu de temps à Metz, il lui préférait Thionville et sa Villa des bords de la Moselle, que quelques-uns on dit être la Tour aux Puces actuelle. De là il montait sur son char à deux roues superbement décoré de lamelles d’or et d’argent attelé d’un cheval vigoureux. Il se rendait conduisant lui-même dans les forêts de VIGY à la poursuite du Cerf et du Sanglier. Il y fit construire une chapelle, celle de Rabas ; une source jaillit tout près de cet endroit qui fut appelée source Charlemagne. Il perdit sa femme l’impératrice HILDEGARDE en 783 qui lui avait donné 6 enfantsNotes de Claudine Kester : Wikipédia indique 8 enfants. Elle fut enterrée en grande pompe à l’abbaye de Saint ARNOUD à Metz, où reposent déjà deux de ses sœurs. Charlemagne mourut en 814, et enterré à Aix-la-Chapelle.